« Une start-up monégasque de biotechnologie marine B2B assurant la préservation des écosystèmes naturels par l’utilisation de technologies propres et durables. Coraliotech est associé au Centre Scientifique de Monaco (CSM).

Vision sur 3 ans : Livrer 3 à 5 nouveaux produits innovants coralliens par an pour les marchés pharmaceutiques, biotechnologiques et/ou cosmétiques, diversifier leur portefeuille de clients et générer 300 000 à 500 000 € par an, essentiellement par la vente de produits et la concession de licences.

Quel est l’avantage concurrentiel de l’entreprise ? Pourquoi serait-il maintenu ? Grâce à sa technologie écologique, Coraliotech permet la reproduction artificielle de molécules de corail. Les organismes coralliens sont encore peu étudiés et protégés par des conventions internationales, ils représentent donc un marché de niche pour le développement de produits marins innovants. La création de ces molécules dans un contexte artificiel préserve les écosystèmes naturels et représente donc une valeur ajoutée très importante.

La réputation de Monaco en matière de recherche et de protection des milieux naturels marins n’est plus à faire, grâce à son laboratoire de recherche universitaire (CSM) de renommée mondiale, au Musée océanographique et à la Fondation Prince Albert II de Monaco. Coraliotech offre une activité économique et commerciale basée sur des produits issus du monde marin et fabriqués selon des procédés entièrement écologiques. Nous voyons donc un avantage continu non seulement d’un soutien financier, mais aussi d’un soutien structurel fort de la part des parties prenantes intéressées à établir Monaco comme un hotspot international dans ce domaine d’activité innovant. » 

Nancy Heslin, Forbes Monaco

Pour lire la totalité de l’article du Forbes Monaco, cliquez ici .